Un licenciement, comment se défendre ?

Un licenciement, comment se défendre ?

Faire face au licenciement

Un licenciement, quelle qu’en soit la cause, même s’il est librement consenti comme dans le cadre d’une rupture conventionnelle, constitue toujours une rupture dans sa vie, ses habitudes, ses relations à autrui. C’est une certaine forme de deuil qui peut avoir des conséquences émotionnelles en plus des conséquences financières ou sociales. Il existe plusieurs formes de licenciements qui requièrent des protocoles et des procédures particulières qui s’ils ne sont pas conformes à la loi et aux textes législatifs peuvent provoquer de graves problèmes, voire des recours devant les tribunaux qui ne sont jamais agréables, qui sont souvent très longs et pénibles sans oublier leur coût financier et le coût de la dégradation de la qualité de vie. Dès l’annonce d’un licenciement, il vaut mieux prendre l’attache d’un avocat spécialisé en droit du travail afin de s’assurer que l’ensemble de l’opération va se dérouler conformément à la loi. Si on attend qu’il y ait des irrégularités, il sera beaucoup plus difficile de rectifier en cours de route, il est donc essentiel d’agir dès le début.

L’avocat, un allié

Lorsqu’on a à ses côtés un spécialiste du Droit du Travail, celui-ci constitue un rempart à différents titres. Si l’employeur qui a pris la décision de licencier un membre de son personnel se retrouve face à un professionnel du Droit, il ne pourra pas se laisser aller à des manœuvres non conformes, il ne pourra pas exercer de pression pour amener un salarié à consentir à une rupture conventionnelle pour éviter une procédure de licenciement classique, ses décomptes seront systématiquement vérifiés et rectifiés le cas échéant en fonction des droits acquis. Il ne faut pas oublier que le Droit du Travail est un ensemble de textes complexes additionné de jurisprudences diverses et variées et de conventions collectives qui viennent le compléter et le faire évoluer en permanence. Même si un employeur agit de bonne foi, il peut mal interpréter certains textes, en ignorer d’autres et s’exposer ainsi à une annulation de la procédure de licenciement qui sera préjudiciable à l’entreprise mais surtout au salarié qui aura déjà quitté cette entreprise et qui se retrouvera avec un dossier d’indemnisation compliqué.

L’avocat, un rempart

Si la procédure de licenciement est encadrée par un avocat spécialisé en Droit du Travail, tous les aléas sont maîtrisés, non seulement l’employeur fera preuve de prudence pour ne pas s’engager dans une procédure non conforme au Droit, mais il se gardera également des velléités éventuelles d’exercer des pressions ou des harcèlements quelconques. Mais l’avocat n’est pas seulement un rempart entre l’employeur et l’employé, il peut également constituer un frein pour des attitudes inopportunes ou des exigences exagérées qu’un salarié pourrait développer alors qu’il est envahi par des émotions qui bien qu’elles soient compréhensibles ne sont pas toujours bonnes conseillères. L’avocat spécialisé en Droit du Travail est celui qui va dire le droit à chacune des parties, de manière objective, pour permettre à chacun de se reconstruire au plus vite.